Expo Tintin au Grand Palais : Hergé ou la contextualisation politiquement correcte

Causons bande-dessinée culte si vous le voulez bien. Tintin, c’est un peu le parrain de la BD franco-belge, mais par certains aspects, aujourd’hui, c’est aussi un peu l’oncle raciste et sexiste qu’on est forcé de se coltiner pendant les repas de famille. Première rétrospective du Grand Palais (Paris) dédiée à un dessinateur de bande-dessinée (enfin les lettres de noblesse ?), l’exposition Hergé retrace le parcours artistique et professionnel de l’auteur dans une Europe mouvementée, emplie de bouleversements tant sociaux que scientifiques. Et c’est là que le bât blesse : l’exposition n’ose pas ternir son égérie et ne contextualise de...

Lire la suite

Expliquez-moi la culture du viol

Nous sommes en théorie tou·te·s contre le viol, mais, malgré ce que l’on aimerait penser, en pratique la réalité est bien différente… Bien évidemment, personne (ou presque) n’est ou n’agit consciemment pour le viol et pour la défense des agresseurs, mais nous vivons dans une société où les violences sexuelles sont niées, minimisées et où les victimes deviennent les suspectes alors qu’au contraire on trouve des excuses aux agresseurs. Ce système organisant le déni et la mise en cause des victimes s’appelle la culture du viol. Si cette expression vous paraît exagérée et vous rend incrédules, laissez-nous tout vous...

Lire la suite

Des YouTubeureuses … pas comme les autres, le retour !

Nous continuons les interviews de YouTubeureuses avec Titi et Lulu, qui sont deux sœurs et avec Ophélie, qui est seule mais a deux chaînes ! Il a été porté à notre attention que deux questions (celle sur le rapport à la musique et sur la possibilité de regarder des vidéos non sous-titrées) étaient problématiques et validistes. Nous avons donc décidé de les retirer des différentes interviews. Nous nous tenons à nous excuser auprès des personnes offensées par ces questions. Qui êtes-vous ? Décrivez-vous ainsi que vos chaînes YouTube en quelques mots. Ophélie : Mon nom est Ophélie, je suis...

Lire la suite