Être ou se faire (violer)|Romy Têtue

Les femmes ne SE FONT pas (harceler, violer, etc.), elles SONT (harcelées, violées, etc.). Les mots ont un sens. On entend souvent l’expression « se faire » (cambrioler, licencier, violer…) plutôt que « être » (cambriolée, licenciée, violée…). Sans doute parce qu’il est plus facile d’utiliser un infinitif que d’accorder un participe passé, en témoigne les erreurs fréquentes (y compris « elle s’est faite renvoyer »). La formulation avec « se faire » est en effet plus facile, puisqu’immédiatement suivi d’un infinitif, le participe passé du verbe « faire » est invariable : « elle s’est fait renvoyer »....

Lire la suite