Lorsque j’étais ado, j’étais une véritable caricature. Rebelle, je fumais avec mes potes, je picolais dès que possible, et surtout je ne faisais strictement rien en cours une fois arrivée en seconde. J’avais des tas de raisons d’être ainsi, et je ne m’en veux pas du tout. En fait même, j’irais bien faire quelques câlins à la moi du passé.

Seulement c’est impossible, alors à défaut, j’ai essayé de réparer ce que j’avais brisé en plein vol à l’époque. D’abord mes études, puis ma confiance en moi (l’un entraînant l’autre). Pour la seconde partie, je ne peux pas tellement vous aider.

En revanche, pour la première, j’ai plein de conseils à vous donner !

J’ai repris mes études à 25 ans, alors que j’avais déjà 2 enfants dont un d’à peine 6 mois. C’est donc possible pour beaucoup.

N’ayant pas été jusqu’au bac, j’ai d’abord dû me renseigner pour passer une équivalence, ici un DAEU (diplôme d’accès aux études universitaires). J’étais encore dans les clous pour pouvoir passer par la Mission Locale de mon quartier puisque c’est jusqu’à 25 ans révolus (donc 26). J’ai commencé les démarches encore enceinte jusqu’au cou (en décembre 2013), j’ai accouché en mars 2014, en juin j’étais à la réunion d’information à l’IUT qui organisait la formation au DAEU, octobre je commençais la préparation au diplôme et en juin 2015 je l’obtenais mention bien.

Le DAEU est financé par le conseil général du département, Pôle Emploi ou encore votre employeur, et pour y avoir accès il faut :

  • Avoir 20 ans minimum
  • Celleux ayant entre 20 et 24 ans doivent pouvoir justifier d’une interruption d’études d’au moins 2 ans
  • Fournir des justificatifs quant à cette interruption (activité professionnelle, inscription au Pôle Emploi, stages rémunérés, chargé-e de famille…)

Sont admis également les candidats étrangers hors CEE résidant en France et satisfaisant aux conditions définies précédemment et titulaires d’un permis de séjour ou d’une carte de réfugié politique. (source)

Dans ma promo on était seulement 12, mais aux examens on était une bonne centaine donc ça dépend vraiment de l’université je pense. C’était uniquement en cours du soir, de 18h30 à 21h du lundi au jeudi soir. Une matière par soir, des profs et des élèves ici volontairement et franchement à l’écoute, ça a royalement changé du lycée !

Je n’ai pas eu le choix dans les matières puisque c’était une petite promo, mais en fonction de sa filière  (littéraire ou scientifique) on a 2 matières imposées  (pour moi Français et Anglais) et 2 à choisir parmi une petite liste comprenant par exemple la littérature, une LV2, histoire contemporaine, SVT ou géographie.

On peut passer le DAEU en 4 ans maximum si besoin, dans ma promo une élève avait passé 2 matières l’année précédente et terminait cette année avec les 2 dernières matières, tout est possible. On avait entre 21 et 37 ans, mais aux examens il y avait un petit papi d’environ 80 ans qui avait du financer lui-même sa formation.

L’année de DAEU m’a coûté en tout et pour tout 55.10€ grâce à la Mission Locale, au lieu des 680€ en financement individuel…

Le formation peut-être suivie à distance en fonction des universités/IUT, et est également proposée par le CNED au prix de 470€ (payable en plusieurs fois).

Petits conseils d’ancienne stagiaire DAEU

  • N’hésitez pas à poser des questions. Les profs sont là volontairement et travailler avec des adultes, discuter entre adultes ça leur fait du bien et ils sont franchement ouverts à la discussion.
  • Travaillez en groupe : j’ai préparé les révisions avec un groupe de femmes et sincèrement c’était vraiment plus efficace que seule.
  • Essayez d’apprendre au fur et à mesure. Les cours ne sont pas très très fournis, mais entre la vie de famille / le travail et les difficultés de concentration / motivation se fixer des objectifs c’est se sauver la vie.
  • Si la dose de travail vous paraît trop importante, n’hésitez pas à étaler la formation sur 2 ou + années !