Les Happy Men et la libération des hommes : de l’égalité professionnelle au rejet du féminisme

Quelque chose comme un « mouvement de libération des hommes » ne pouvait être créé qu’en réaction au mouvement de libération des femmes dans une tentative de faire du féminisme un objet servant les intérêts opportunistes des hommes qui y participaient. Ces hommes s’identifiaient eux-mêmes comme des victimes du sexisme œuvrant à l’émancipation des hommes. Ils considéraient que les rôles rigides étaient la source principale de leur persécution, et bien qu’ils veuillent faire évoluer la notion de masculinité, ils n’étaient pas particulièrement préoccupés par leur oppression ou leur exploitation sexistes des femmes. Le narcissisme était caractéristique des groupes de...

Lire la suite