Auteur : br

«Tu fais du metal toi ? » [1/3] : les musiciennes dans le metal

Le metal cultive un intérêt fort pour ce qui est à la marge, ce que la société préfère ignorer : la mort, les ombres, le gore, la guerre, l’occulte… C’est un espace qui revendique une rébellion contre les normes pour privilégier une certaine forme de liberté. Sam Dunn, anthropologue et réalisateur de Metal : voyage au cœur de la bête, l’affirme dans son documentaire : « Le metal nous confronte à ce que l’on préfèrerait ignorer ; il célèbre ce que nous refusons souvent d’admettre ; il encourage nos plus grandes peurs. Et c’est pourquoi le metal sera toujours une culture d’outsiders. » [1]...

Lire la suite

Hellfest 2017 : cherche musiciennes de métal

Le week-end dernier, du 16 au 18 juin, se tenait la 12 ème édition du Hellfest à Clisson. Amateurices de métal et musiques plus ou moins extrêmes ont pu profiter d’une belle programmation de 160 groupes répartie sur 6 scènes. Petit compte-rendu féministe du festival. Commençons avec quelques chiffres : sur les 160 groupes programmés, j’ai compté 7 groupes* comprenant au moins une musicienne, soit un ratio de 4,5 %. À titre de comparaison, les statistiques de l’Encyclopaedia Metallum (la bible des groupes métal) qui recensent 619 529 artistes, comptent 37 865 artistes femmes, soit un ratio de 6 %....

Lire la suite

La démocratie locale : reprenons le pouvoir !

Voter ne sert à rien. La politique, c’est barbant. Tou·te·s les politicien·ne·s se ressemblent. C’est un milieu corrompu, verrouillé. Il faudrait changer le système actuel. Nous ne vivons pas dans une vraie démocratie. Et puis de toute façon, qu’est-ce que je peux faire, moi ? Je n’ai aucun pouvoir de changer les choses. Et pourquoi pas la révolution pendant qu’on y est… mais pour construire quoi à la place ? Ces constats un peu déprimants, je les entends de manière répétée autour de moi. Et il faut bien reconnaître que lorsqu’il s’agit de politique, même lorsque l’on garde l’optimisme qu’il est...

Lire la suite

#17Mai, Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et transphobie : territoires en tension

Le 17 mai est la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie. Depuis 2005, son objectif est de rendre visible et de promouvoir les actions de sensibilisation et de prévention pour lutter contre l’homophobie, la lesbophobie, la biphobie et la transphobie. Cette journée, fondée par le militant anti-raciste et anti-homophobie Louis-George Tin, également président du CRAN (Conseil Représentatif des Associations Noires de France), se déroule à la date anniversaire de la suppression de l’homosexualité de la Classification Internationale des Maladies (CIM) par l’Organisation Mondiale de la Santé, le 17 mai 1990. Publié début mai, le Rapport sur...

Lire la suite