Auteur : Santia

Larmes amères : la radicalité et l’anti-racisme

Est ce que la radicalité a une place contre le racisme ? Ne devrions-nous pas être bienveillant·e·s et faire de la pédagogie ? Devrions-nous cesser de placer au centre de nos rapports aux autres notre couleur de peau ? Ces questionnements ont été soulevés par des personnes avec qui j’évoquais la rencontre avec le collectif afro-féministe Mwasi. Je ne suis qu’une sympathisante et j’étais prête à adhérer à ces interrogations lorsque je me suis demandé ceci : pourquoi la radicalité me plait ? C’est la non-concession, l’intransigeance. Lorsque l’on fait face à une expérience raciste parfois on fait passer...

Lire la suite

The Cursed Child : un retour à Poudlard décevant

Je suis ce que l’on appelle une Potterhead – une fan de Harry Potter. Harry Potter et moi c’est une histoire qui dure depuis que j’ai sept ans. Mon beau-père a eu des places par son comité d’entreprise pour aller voir le deuxième volet au cinéma. Je n’avais pas vu le premier et j’étais excitée de découvrir enfin ce dont j’entendais parler à la récréation. Ce fut une révélation. Soucieuse de rattraper mon retard je me suis dirigée vers la bibliothèque de mon école primaire et j’ai lu avec assiduité le premier tome, puis le deuxième tome et ainsi...

Lire la suite

Lettre ouverte à un·e ami·e socialiste

Bonjour cher·e ami·e. Comment vas-tu ? Il faut dire que ça faisait longtemps. Tes vacances au Touquet se sont bien passées ? Je dois dire que ces derniers temps je suis un peu furieuse. Vois-tu, il y a une vieille litanie qui revient et qui va se faire assourdissante bientôt. Que je dois voter pour ton parti sinon, ce sera pire avec les Républicains ou même avec le Front National. Soit. Dis-moi, qu’est ce que la femme racisée que je suis aurait à tirer de voter pour ton parti ? Dis-moi. La sécurité ? Pas sûr. Récemment, tu n’as...

Lire la suite

Le débat de la déchéance de nationalité : une douce hypocrisie

Lorsque j’écris ces mots, le débat sur la déchéance de nationalité fait rage. La première fois que j’ai entendu le terme de déchéance de nationalité, c’était comme une bonne blague. Un lointain brouhaha dont la réalisation était purement fantasmagorique. Maintenant c’est une réalité tout comme la possibilité de la venue d’un membre de la famille Le Pen au pouvoir. Ce n’est pas une coïncidence. Après tout, la peur semble peu à peu envahir le pays. Moins d’un an après les événements de Charlie Hebdo, on se retrouve avec une situation hautement violente avec l’attentat au Bataclan. Le choc est...

Lire la suite