Ah… Le matériel de maquillage… Entre les pinceaux, les éponges, les palettes, les trousses… Que des nids à microbes finalement ! Il n’y a pas mieux qu’un matériel mal nettoyé pour un mauvais grain de peau. Car oui, le soin qu’on accorde à son matériel est un facteur à prendre en compte pour une peau mal soignée, avec le démaquillage (dont je parlerai dans un autre article promis).

Aujourd’hui je vais donc vous expliquer comment prendre soin de son matériel !

Les pinceaux

On a tendance à négliger le nettoyage des pinceaux pour plusieurs raisons : c’est long et on a très souvent la flemme. On se retrouve donc à utiliser ses pinceaux presque tous les jours et pendant ce temps les produits s’accumulent sur les poils, je vous laisse deviner à quel point c’est peu hygiénique.

Comment pouvons-nous donc les nettoyer ?

1) Entre 2 utilisations :

Vous utilisez vos pinceaux tous les jours, pour l’application des fards, de fond de teint, de sticks… Le mieux est de les nettoyer une fois que vous avez fini votre maquillage. Pour cela : utilisez des sprays nettoyant pinceaux. C’est une base huileuse qui va retirer les couches superficielles accumulées sur les poils et donc permettre de les utiliser presque instantanément après lavage. Le mieux est de l’employer comme c’est expliqué sur la notice. Le meilleur rapport qualité-prix que j’ai trouvé pour le moment est celui de Sephora qui fait très bien son job à seulement 6,20€.

Cependant s’il nettoie les pinceaux entre 2 applications, il ne remplace pas un nettoyage hebdomadaire car ne décape pas à fond les accumulations de produit (notamment à la base des poils du pinceau où les produits s’accumulent le plus)

Astuce aussi efficace et à très bas prix : le scotch ! Cela peut sembler bizarre au premier abord, mais en fait c’est très logique : si vous avez besoin de débarrasser un pinceau de l’accumulation de pigment, vous avez juste à le frotter sur la partie collante d’un morceau de scotch et les pigments se colleront immédiatement sur la partie adhésive.

Attention ! Cette astuce ne fonctionne qu’avec l’utilisation de poudres (à paupières, blush, poudres…) ne l’utilisez pas pour des produits comme le fond de teint, matières huileuses ou aqueuses.

2) Nettoyage hebdomadaire :

Il est impératif de nettoyer complètement ses pinceaux toutes les semaines (ou tous les 10 jours si vous les utilisez peu) afin de maintenir une bonne hygiène et éviter les proliférations de bactéries qui pourraient causer des dégâts à votre peau. C’est ennuyant et long, mais tout comme vous nettoyez votre linge, vous devez nettoyer vos pinceaux.

Pour nous aider dans cette tâche, pas besoin des produits hors de prix vendus sur le marché : rien de mieux qu’un savon et vos mains. Pour le savon, un savon de Marseille ou d’Alep fera l’affaire. J’ai une préférence pour le savon d’Alep car sa texture est plus huileuse, mais attention beaucoup trouvent que son odeur est désagréable !

Tout d’abord mouillez votre pinceau, frottez-le sur le savon et frictionnez-le comme si vous laviez vos cheveux. Vous verrez que très vite les poils de votre pinceau retrouvent leur couleur d’origine ! Enfin rincez abondamment et laissez sécher sur une serviette à plat. Surtout ne les placez pas à la verticale, ils sécheraient moins vite.

Les éponges

Personnellement, j’utilise les éponges pour étaler mon anticernes et mon fond de teint car elles offrent une meilleure application et une meilleure couvrance sans trace selon moi.

Au premier abord, elles peuvent sembler être une galère à nettoyer et en fait… c’est le cas. Tout comme les pinceaux, il faut les nettoyer au moins une fois par semaine surtout si vous les utilisez tous les jours car l’accumulation des produits à l’intérieur rend le nettoyage plus difficile s’il est effectué moins souvent et en plus bonjour la prolifération des bactéries.

Pour les nettoyer, vous pouvez acheter des produits spéciaux comme par exemple celui lancé par Beauty Blender, mais je ne l’ai pas testé et je n’ai pas eu de retours positifs. Ce que je fais donc et qui est la solution la plus économique c’est… toujours le savon. Solide cette fois, liquide c’est beaucoup plus difficile.

Prenez votre éponge et trempez la dans l’eau (ça fera un escargot tout chaud). Elle va logiquement gonfler. Emparez-vous de votre savon et frottez l’éponge dessus, puis rincez. Réitérez l’opération jusqu’à ce que l’éponge ait repris sa couleur d’origine. Et voilà, votre éponge est propre !

Les trousses à maquillage (et autre objets non-identifiés)

S’il y a bien quelque chose que je ne fais jamais, c’est prendre une trousse à maquillage quotidienne si j’ai besoin de me refaire une beauté. Les seules trousses que je prends sont pour mes voyages, sinon mes produits sont sur posés sur mon bureau et ils ne bougent pas ! Pourtant beaucoup utilisent ces petites trousses afin de transporter leurs accessoires de maquillage, poudres, rouges à lèvres, etc. Sauf que la trousse ne reste jamais bien propre longtemps, et pour éviter que les produits ne deviennent sales (c’est à dire plein de pigments venant des poudres ou d’épluchures de crayons…) il vaut mieux la nettoyer.

Pour les matières plastiques, il faut retourner la trousse et la nettoyer avec un produit miracle que vous devez avoir dans vos placard tant il sert à tout : le vinaigre blanc (aussi appelé vinaigre cristal). Prenez une éponge ou un coton selon la surface à nettoyer, et frottez. Normalement le plastique redeviendra brillant et propre.

Pour les tissus : passez-la à la machine à laver. Si vous n’en avez pas, laissez tremper la trousse dans de l’eau chaude avec du savon et/ou du vinaigre cristal si vous voulez redonner sa couleur d’origine au tissu !

Les palettes

Voilà bien quelque chose qui ne reste pas longtemps propre : les palettes ! Qu’elles proposent des fards crèmes ou poudres, il y en a toujours à côté !

Si votre palette possède un miroir, pour le nettoyer vous pouvez utiliser un chiffon et du vinaigre blanc (son pouvoir n’a donc aucune limite ?), il redeviendra brillant et vous pourrez y admirer votre reflet.

Entre les fards : prenez un coton (voire un coton-tige pour les petits couloirs entre les fards) et trempez-le dans du démaquillant même si le vinaigre blanc fait aussi très bien l’affaire. Choisissez en fonction de la matière de la palette, évitez le vinaigre blanc si le contenant est en carton par exemple. Privilégiez-le pour le fer ou les matières plastiques.

Ce sera tout pour aujourd’hui, n’oubliez pas qu’il est réellement important de nettoyer son matériel afin d’éviter des proliférations de bactéries et donc limiter d’éventuels problèmes de peau. Je vous fais des bisous et vous dit à la prochaine !