Les Lectures Flash sont des petits articles où l’on vous présente de manière rapide des livres qui nous ont plu. Aujourd’hui laissez moi vous présenter la série fantastique Mercy Thompson, entre créatures mystérieuses et féminisme!

De quoi ça parle?

Mercy Thompson est une série de 8 livres (pour le moment) écrite par Patricia Briggs. Elle raconte les aventures de Mercedes “Mercy” Thompson, mécanicienne ayant la faculté de se transformer en coyote. L’action se passe dans les Tri-City, aux États Unis et implique de nombreux autres créatures fantastiques, des très traditionnels vampires et loups garous, aux moins communs Fae et changeurs de peau. Mercy se retrouve impliquée dans tout un tas d’histoires en voulant aider ses proches et finit par essayer de concilier vie quotidienne et sauvegarde de ses fesses (et de sa vie en général) face à ses ennemis.

Pourquoi c’est bien?

Mercy Thompson est souvent classé dans la bit lit de bas étage, à cause de son thème fantastique et de ses premières de couverture qui sexualisent à outrance l’héroïne.
Heureusement, les livres sont bien plus profonds que ça ! Ce qui m’a tout de suite frappé, c’est la diversité des personnages. Mercy est d’origine native américaine, les autres personnages ont également des origines variées. Un couple majeur de l’histoire est homosexuel et, ô joie, ne sert pas de ressort comique. Les personnages sont loins d’être tous lisses, tant physiquement que psychologiquement.
La série aborde des sujets très sérieux avec justesse. Le victim blaming après un viol est dénoncé avec force. La difficulté d’être père célibataire est abordée de façon très juste. A travers les créatures fantastiques, un message politique est finement passé. Sans spoiler, les créatures magiques qui ont révélé leur existence sont discriminées, utilisées comme animaux de foire, parquées dans des réserves… Ça ne vous rappelle rien?
Dernier point, et non pas des moindres, l’héroïne n’est pas aliénée par ses histoires de coeur. Cette série est vraiment rafraîchissante parce qu’elle montre enfin une femme forte, qui dirige sa vie comme elle l’entend et ce malgré les obstacles. Si une histoire sentimentale est effectivement présente, elle est loin de définir toute la vie de l’héroïne (coucou Twilight). Tous ces éléments tendent à humaniser l’histoire et à la rendre crédible.

Points négatifs

Mercy Thompson est une série littéraire qui aborde des thèmes forts. Je mets donc un gros TW: viol, violences physiques et psychologiques. Le sujet est toujours bien amené et correctement traité mais j’en déconseille la lecture aux plus jeunes et aux personnes sensibles à ce genre de choses.
Deuxième et dernier point: les premières de couvertures, surtout dans l’édition française sexualisent BEAUCOUP l’héroïne et ne reflètent absolument pas le contenu du livre.

Première de couverture du tome 1, montrant l'héroine partiellement dénudée dans une position lascive

Première de couverture du tome 1, montrant l’héroine partiellement dénudée dans une position lascive

En bref, si vous aimez la littérature fantastique avec des personnages forts, des créatures étranges et mystérieuses, de l’action et de l’humour décapant alors Mercy Thompson est fait pour vous! Attention toutefois, cette série comporte des passages violents.