Lancée le 12 septembre dernier, Quotidien est une émission de décryptage tv (mise en abyme : une émission de décryptage tv décryptée dans une rubrique de décryptage tv) menée d’une main de maître (mouais) par Yann Barthès, anciennement aux commandes du Petit Journal de Canal+.
Désormais sur TMC, il a complètement repris le concept du Petit Journal. En même temps, pourquoi modifier une formule qui fonctionne ? Du sérieux et de la déconne, c’est le concept de cette émission.
Cet article porte uniquement sur l’émission du 7 décembre 2016, le badge en fin d’article ne concerne donc que cette même émission. Il nous a été rapporté que les autres émissions ne sont malheureusement pas aussi bien que celle-ci (sexisme, sketchs homophobes…), ainsi nous ne saurions vous recommander l’émission dans son ensemble.

Dans celle du mercredi 7 décembre dernier, il recevait notamment Britta Haji Hassan, maire d’Alep Est, actuellement en Europe pour demander de l’aide à qui veut bien l’entendre.
Rien que pour avoir parlé de la Syrie, Quotidien marque un point. Pour l’avoir évoquée en laissant la parole à une personne directement concernée et pas un mystérieux expert qui n’aurait jamais mis les pieds en Syrie, l’émission mériterait le badge “Simonæ approuve” directement, même si Britta Haji Hassan semble être très contesté par certain.e.s et n’est donc pas nécessairement le meilleur choix.

Mais l’émission ne s’est pas arrêtée là, et le reste est quelque peu en demi-teinte.

L’équipe est composée aux ¾ de mecs cis blancs. Comme toute la télé, certes, mais pour une émission qui se permet de call-out Montebourg qui oublie la présence d’une journaliste sur un plateau, c’est assez limite. Durant tout le Quotidien du 7/12, une seule femme a pris la parole, pour une chronique humoristique (on ne va pas cracher sur la présence d’une femme dans l’humour, ah ça non).
On peut émettre quelques doutes quant au traitement de la séquence avec Montebourg évoquée plus haut. S’il avait été fait par des femmes, peut-être aurions nous pu y voir passer un message, plutôt que de regarder des hommes rire de la situation.
L’invisibilisation des femmes dans les médias (et pas seulement), ce n’est pas franchement un sujet qui prête à rire.
Certaines fans ont dû chercher les noms des 3 chroniqueuses de Quotidien sur internet pour nous en parler, alors que ceux des hommes de l’équipe sont bien intégrés. Mais ne soyons pas mauvaise langue, on nous a confirmé qu’il y a déjà eu plus d’une femme à la fois sur le plateau.

En dehors de ce – gros – défaut, il faut avouer qu’on rigole bien devant cette émission. Rire des politiques et des riches, c’est rafraîchissant.

Et surtout, c’est bien la seule émission à avoir parlé de l’affaire Adama Traoré.
Alors si vous pouviez ajouter un peu de diversité de genre et de couleur de peau dans votre équipe Monsieur Barthès, on n’aurait plus grand chose à vous reprocher.

Simonæ approuve (enfin presque)

Simonæ approuve (enfin presque)