Loin des clichés sur le Nord, nous vous proposons une sélection de nos adresses préférées à Lille, capitale des Flandres, ville de culture et de gourmandise !

À table !

Vous pleurez devant tous ces restaurants qui ne proposent pas de burgers végétariens ou véganes ? Séchez donc vos larmes, Holy Molly est là ! Situé juste à côté de la gare Lille Flandres, ce restaurant propose plusieurs burgers végétariens et véganes. Les burgers sont copieux, et il faut compter 15 euros en moyenne pour un menu avec frites et boisson.
Pour manger sur le pouce, Taco Memo (209, rue Léon-Gambetta) vous propose les burritos les plus massifs de votre vie. Pour les petites faims, on vous conseille les quesadillas, tout aussi bonnes ! Attention cependant aux sauces épicées, elles sont très fortes et la plus pimentée risque de vous faire cracher du feu. Aspendos (10, rue des Sarrazins) est le meilleur kebab de Lille, sans parler des délicieux falafels. Le Bubble Bar (10, rue des ponts de Comines) est l’endroit parfait pour savourer un délicieux bubble tea, ou bien manger un bol de ramen pour seulement 2 euros.

Si vous aimez être dépaysé·e, nous ne pouvons que trop vous conseiller le Baba Yaga (261, rue Solférino). Dans une toute petite salle, les deux patronnes vous servent des spécialités des pays de l’Est cuisinées sous vos yeux. Mention spéciale pour le jus d’églantier, improbable et délicieux ! Compter 15 euros environ pour plat et boisson non alcoolisée.
Toujours dans la rue Solférino, mais cette fois-ci au 203, se trouve L’Emilpates. Derrière ce nom rigolo se cachent des pizzas à 5 euros faites par un patron à la moustache devenue emblématique. La salle est petite mais on peut prendre à emporter !

Pour les amateurices de buffet à volonté, Chiba (35, rue Léon-Gambetta) saura vous régaler. C’est un restaurant japonais à volonté, où vous passez commande autant de fois que vous le souhaitez. Attention, iels sont engagé·e·s dans la lutte contre le gaspillage alimentaire et toute portion commandée qui n’est pas mangée est facturée
2 euros ! Compter 13 euros pour une formule à volonté le midi.
Les délices du Molinel ( 57, rue du Molinel) est un restaurant chinois qui saura ravir vos papilles. Enfin, Indy’s
(9, rue du Molinel) est un restaurant indien de qualité, spécialisé dans les brochettes. Iels proposent également des plats traditionnels et livrent à domicile.

Et si on allait boire un verre ?

Comment réussir une soirée dans les bars de Lille ? C’est très simple, suivez le guide ! Pour boire une bonne bière pression, le B148 – The place to beer (148, rue du Molinel) vous propose presque une centaine de bières différentes, entre 5 et 6 euros la pinte. Le McEwans, très bon pub irlandais (8, place Sébastopol), vous accueille jusqu’à 3h du matin. Attention, la carte bancaire n’est acceptée qu’à partir de 10 euros !
Pour les adeptes de rhum, courez au Farafina (165 bis, rue Solférino) ! Une salle superbement décorée avec des sièges sculptés dans du bois massif, de la bonne musique, une odeur de rhum accueillante et la terrasse couverte vous convaincront d’y passer la soirée. Compter 6 euros environ pour un cocktail.
Pour celleux qui préfèrent la vodka, Le Kremlin (51, rue Jean-Jacques-Rousseau) est une adresse incontournable. C’est un bar à shots spécialisé dans la vodka… et le communisme. Tous les meubles viennent d’ex-RDA. Argent liquide à prévoir et toute mention du capitalisme à bannir.

Le meilleur endroit pour aller boire un verre après une longue journée ? Le Mother ! Juste en face du parc Jean-Baptiste Lebas (alias « le parc rouge »), les prix des boissons sont dans la moyenne (compter environ 6 euros pour une pinte), mais l’ambiance chaleureuse et détendue vous donnera envie d’y retourner tous les jours. Ce bar est partenaire de nombreux événements et organise plusieurs fois par an des ventes de vêtements d’occasion et vintage.

 

Un peu de culture

Le Palais des beaux-arts (place de la République) ouvre son immense collection à partir de 4 euros pour les moins de 25 ans. Ne manquez pas les plans-reliefs au sous-sol, qui témoignent de l’évolution de la région depuis le Moyen Âge.
Contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser, la gare Saint-Sauveur (17, boulevard Jean-Baptiste-Lebas) n’est plus une gare… mais un musée ! Cette ancienne gare de triage a été reconvertie en musée d’art moderne, où toutes les expositions sont interactives. Le musée est entièrement gratuit et des jeux de plein air sont disponibles devant en été. Le Tri Postal (Avenue Willy-Brandt) est aussi un musée d’art moderne et d’expositions consacrées à la photographie. Le Flow (2, rue Fontenoy) est le Centre eurorégional des cultures urbaines. Unique en Europe, le Flow propose des concerts et des activités gratuites ou à prix très accessible autour de la culture urbaine.

Bon à savoir : la plupart des musées sont gratuits le premier dimanche de chaque mois.

Hall du Palais des beaux-arts.

Hall du Palais des beaux-arts.

 

Lille, c’est aussi de nombreuses possibilités en ce qui concerne la lecture ! Commençons par les bibliothèques municipales. Vous pouvez vous rendre à médiathèque principale (Jean Lévy),aux huit médiathèques de quartier (Vieux-Lille, Wazemmes, Lille Moulins, Lille Sud, Fives, Bois Blanc, Faubourg de Béthune, Saint-Maurice Pellevoisin) et au bibliobus. En plus des livres, CD ou DVD à consulter ou emprunter, vous pouvez parfois assister à des expositions, des spectacles et des conférences. Pour emprunter, vous aurez besoin d’une carte. Si vous êtes habitez à Lille c’est gratuit ! Pour les autres communes de la MEL (Métropole européenne de Lille), comptez entre 3 et 5 euros d’adhésion annuelle. Les évènements sont gratuits et accessibles à tout le monde, sauf indication contraire. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site des médiathèques de Lille !
Si vous préférez acheter vos livres, allez donc faire un tour à la Librairie internationale (53, rue du Molinel) ! Pour soutenir les librairies de quartier, rien de mieux que Le bateau livre (154, rue Léon-Gambetta), La Lison (8, place Jeanne-d’Arc) et Autour du monde (65, rue Pierre-Mauroy). Pour lire en buvant une boisson chaude, allez flâner dans les rayonnages des Quatre chemins (142, rue Pierre-Mauroy). Cette librairie fait salon de thé et prend grand soin de ses lecteurices.
Enfin, pour acheter des livres d’occasion, les bouquinistes de la Vieille Bourse (place du Général-de-Gaulle), vous attendent du mardi au samedi dans le fameux bâtiment typique de l’architecture flamande.

Médiathèque Jean Lévy.

Médiathèque Jean Lévy.

 

Après les livres, passons à l’audiovisuel ! Caché au fond de l’impasse du 18, rue Gosselet, L’Hybride propose des courts-métrages, documentaires et longs-métrages indépendants du jeudi au samedi soir. C’est un très bon moyen de faire des découvertes sans se ruiner : après une adhésion d’un euro valable un an, chaque séance coûte un euro ! Point bonus, il y a en plus un bar qui propose à boire et à manger avec option végétarienne, toujours à un prix abordable.

Pas très loin, au 16, rue Georges-Danton, le cinéma L’univers propose lui aussi des films atypiques et originaux, à prix libre entre 0 et 5 euros. Ce sont des associations qui organisent les séances, mais aussi des expositions.
Si vous préférez les films plus mainstream, le Majestic est fait pour vous ! Situé juste à côté de l’UGC rue de Béthune, ce cinéma et ses toutes petites salles ont la même programmation que les grands cinémas, pour moins cher.

 

Les évènements à ne pas rater

Comment parler de Lille sans parler de la Braderie annuelle ? Selon la légende, cet événement existe depuis le 12e siècle. Le premier week-end de septembre, deux à trois millions de personnes se rassemblent dans le centre-ville pour vendre et acheter de tout, des livres aux meubles, en passant par les antiquités en tout genre.

 

La Vieille Bourse et l’Opéra pendant la braderie.

La Vieille Bourse et l’Opéra pendant la braderie.

 

L’International Lille Tattoo Convention réunit au mois de janvier les meilleur·e·s tatoueureuses pour trois jours. Lille Grand Palais vibre au rythme de la musique et des dermographes. Une nocturne étudiante à 3 euros permet aux moins fortuné·e·s de venir rêver le temps d’un soir. Préparez vous à être ébloui·e·s par le talent des artistes !
La Fête de l’animation, du 30 mars au 2 avril, propose des projections, conférences et masterclass dans toute la ville, pour tous les âges.
Lille Comics Festival (septembre) est le rendez-vous incontournable des amateurices de comics et de bande dessinée. Le Festival international du court métrage (septembre/octobre) permet aux initié·e·s et novices de (re)découvrir l’art du court-métrage à travers des projections et conférences.
Enfin, Le père Noêl est-il un rocker ? est un festival de musique solidaire qui a lieu juste avant Noël. Plein de concerts sont à l’affiche et le prix est… un jouet pour enfant. Tous les jouets récoltés sont ensuite offerts aux enfants défavorisé·e·s de la métropole lilloise pour Noël.

La rédaction espère que ces bons plans vous seront utiles ! N’hésitez pas à nous partager les vôtres et à très vite pour une nouvelle édition !