Auteur : Khymaira

Court essai sur le genre comme construction sociale

À l’origine de cet article, il y a un discours des plus nauséeux : celui de femmes cisgenres se réclamant du féminisme pour justifier leur transphobie et plus particulièrement de leur argumentaire bâti autour de leur haine des femmes transgenres. Cet article sera d’une forme sans doute un peu particulière, moins sourcé que d’autres que j’ai pu écrire, puisqu’il s’agit d’un condensé de mes réflexions au sujet du genre, du haut de mes – modestes – quatre années de militantisme, de lectures et de réflexion à ce sujet. Il s’agit clairement d’un « essai » au sens littéraire, d’une réflexion construite et personnelle sur ce thème. J’espère que vous en apprécierez la lecture.

Lire la suite

Lecture Flash #23 : Caliban et la Sorcière : Femmes, corps et accumulation primitive, de Sylvia Federicci

Sylvia Federici est professeure de sciences sociale à l’université Hofstra de Long Island. Son militantisme s’inscrit dans la tradition du féminisme autonome, qui lutte pour l’autonomie par rapport au capitalisme, à l’État et aux syndicats. Ce mouvement naît en Italie dans les années 1970 sous le nom d’ « Autonomia Operaia ».
Son ouvrage le plus connu est Caliban et la Sorcière, publié en en 1998. Dans celui-ci, l’autrice conteste l’argument exposé par Karl Marx selon lequel l’accumulation primitive est un précurseur du capitalisme, y substituant celui selon lequel cette accumulation serait un élément fondamental du capitalisme, cette accumulation nécessitant un apport permanent du capital exproprié.
Elle contestera également Foucault et son concept du biopouvoir, celui-ci ayant exclu de son analyse l’oppression institutionnalisée contre les femmes, tout comme Karl Marx dans son analyse de la lutte des classes.

Lire la suite

La figure de la sorcière dans la mythologie Netflixienne

La figure de la sorcière était autrefois utilisée dans une logique de diabolisation des femmes : celles qui échappaient au carcan patriarcal de la société, du Moyen-Âge à l’Ancien Régime. Étaient mises dans ce cadre les femmes insoumises, émancipées de la tutelle de la norme de la famille dominée par l’image du « bon père de famille » (concept utilisé en droit civil français jusqu’en 2014, comme norme comportementale générale et abstraite) ; rentraient dans ce cadre les femmes souhaitant avoir un travail détaché de leur époux, les travailleuses du sexe, les femmes émancipées sexuellement, les femmes hérétiques (notamment les prêtresses cathares), celles ayant un savoir scientifique (guérisseuses, sages-femmes) qui était désormais réservé aux hommes, et plus largement toute femme ayant un comportement allant à l’encontre de la rigidité de l’autorité morale de ces époques, l’Église Catholique Romaine.

Lire la suite

Jeux Vidéo : nos coups de cœur absolus !

Nous n’avons pas tou·tes été toujours militant·es, et parfois, les jeux vidéos ont pour nous été une porte vers l’aventure et des souvenirs incroyables à travers le temps. Sans que ces univers soient forcément 100 % safes ou un minimum féministes, ils font partie ou ont fait partie de nos histoires personnelles. Aujourd’hui nous revenons donc sur UN jeu chacun·e, qui nous a marqué individuellement, que ce soit pour son contenu, ou encore son contexte de découverte. En avant pour un petit tour nostalgique du côté de la Rédac’ ! Les Sims Quand l’idée de cet article a été lancée au...

Lire la suite

La reproduction des violences systémiques dans le milieu du jeu vidéo

Cet article ne parlera pas du faux problème de la violence dans les jeux vidéo qui a alimenté la méfiance pour cette pratique depuis son apparition (ou presque). Si ce « dixième art » et sa violence ne constituent pas une menace civilisationnelle comme cela a pu être dit, faire partie d’une population minorisée et fréquenter le milieu vidéoludique n’est pas exempt de risques. Essayer de s’entourer de joueureuses qui ne reproduiront pas les schémas oppressifs gangrénant la société s’inscrit ainsi bien souvent dans une logique de trial and error [1]. Il se concentrera plutôt sur la tendance de la communauté vidéoludique...

Lire la suite