Author: eva-luna

Carnet de voyages féministe #1 : Le Costa Rica

Attention : Les témoignages présentés dans cet article ne sont pas l’expression d’une généralité, mais les expériences individuelles des personnes interviewé·e·s. Lorsque l’on critique le féminisme, on aime bien dire que « les féministes se trompent de combat », ou que « la situation est pire ailleurs et qu’on ne devrait pas se plaindre ». Cette affirmation sous-entend plusieurs choses, et notamment que l’on devrait se contenter de ce que l’on a, mais surtout le fait que la condition féminine n’est pas plurielle, et que chacun·e devrait aspirer à la même chose. Alors que partout dans le monde, les...

Lire la suite

Les sages-femmes : mettre à bas les clichés !

Aujourd’hui, jeudi 5 mai, c’est la journée mondiale des sages-femmes. Cette profession composée à 99% de femmes, est très peu connue et surtout entourée du cliché de « plus beau métier du monde » qui borne le métier à celui d’accoucheuse, alors que c’est bien plus que ça. Chez Simonæ, nous n’aimons pas les clichés, et Chloé L., sage-femme, non plus. Nous lui avons posé quelques questions. Qu’est-ce qui vous a poussée vers le métier de sage-femme ? Jusqu’à la fin du lycée, j’étais un peu perdue. Toute ma famille travaillait dans la médecine, et ce n’était pas ce...

Lire la suite

Isabelle Cambourakis : une sorcière qui met le feu au monde de l’édition

Personne ne les a manqués : les livres de la maison d’édition Cambourakis ont déclenché une tempête littéraire et théorique dans le monde féministe francophone, depuis le lancement de la collection Sorcières, qui regroupe des écrits féministes sur les sexualités, la médecine, l’anti-racisme, et beaucoup d’autres thèmes. Nous avons pu rencontrer Isabelle Cambourakis, à l’origine de la collection, afin d’en discuter. Pourquoi la collection Sorcières ? Je suis enseignante et présente dans plusieurs espaces militants, et il était important pour moi de faire une passerelle entre le travail éditorial et ces divers engagements. Mon frère, qui a créé les...

Lire la suite

Emily Gonneau : la musique sans permission

Lorsque l’on pense domination masculine, on ne pense pas qu’à Bourdieu, mais à tous les engrenages qui empêchent les femmes, à tous les niveaux du système, de s’affirmer dans un monde d’hommes. On pense rarement au monde de l’art, que l’on imagine cool et progressiste, mais qui est tout aussi genré, et dans lequel les hommes défendent corps et âme le pouvoir qu’on leur a accordé. C’est pourtant dans celui-ci qu’Emily Gonneau, l’une des seules femmes fondatrices d’un label musical en France, s’est installée. Quelle vision avez-vous de votre carrière et de votre façon de travailler ? Ma carrière...

Lire la suite

Dans le plus simple appareil : From The Top Down Project

Il y a des gens qui rentrent dans les cases que l’on leur a imposées. On leur a appris à ne jamais les remettre en question. Parce que cela perturberait leur fragile équilibre. Très certainement, ce serait la fin de leur monde. Pourtant, il y a des gens qui ne rentrent pas dans ces cases, qui ne correspondent pas aux normes sociales. Ce sont les histoires de ces individus, dans toute leur beauté et leur diversité, que Ten Harber, photographe arrivé·e d’outre-mer, raconte à travers son projet From The Top Down, “de la tête au pieds”. Le projet vient...

Lire la suite

Personne n’est parfait·e

On s'est planté·e·s ? On a écrit quelque chose d'oppressif ? N'hésitez pas, contactez-nous, nous vous répondrons le plus vite possible.

Nous Contacter