Catégorie : Sciences & Culture

Lecture Flash #23 : Caliban et la Sorcière : Femmes, corps et accumulation primitive, de Sylvia Federicci

Sylvia Federici est professeure de sciences sociale à l’université Hofstra de Long Island. Son militantisme s’inscrit dans la tradition du féminisme autonome, qui lutte pour l’autonomie par rapport au capitalisme, à l’État et aux syndicats. Ce mouvement naît en Italie dans les années 1970 sous le nom d’ « Autonomia Operaia ».
Son ouvrage le plus connu est Caliban et la Sorcière, publié en en 1998. Dans celui-ci, l’autrice conteste l’argument exposé par Karl Marx selon lequel l’accumulation primitive est un précurseur du capitalisme, y substituant celui selon lequel cette accumulation serait un élément fondamental du capitalisme, cette accumulation nécessitant un apport permanent du capital exproprié.
Elle contestera également Foucault et son concept du biopouvoir, celui-ci ayant exclu de son analyse l’oppression institutionnalisée contre les femmes, tout comme Karl Marx dans son analyse de la lutte des classes.

Lire la suite

La figure de la sorcière dans la mythologie Netflixienne

La figure de la sorcière était autrefois utilisée dans une logique de diabolisation des femmes : celles qui échappaient au carcan patriarcal de la société, du Moyen-Âge à l’Ancien Régime. Étaient mises dans ce cadre les femmes insoumises, émancipées de la tutelle de la norme de la famille dominée par l’image du « bon père de famille » (concept utilisé en droit civil français jusqu’en 2014, comme norme comportementale générale et abstraite) ; rentraient dans ce cadre les femmes souhaitant avoir un travail détaché de leur époux, les travailleuses du sexe, les femmes émancipées sexuellement, les femmes hérétiques (notamment les prêtresses cathares), celles ayant un savoir scientifique (guérisseuses, sages-femmes) qui était désormais réservé aux hommes, et plus largement toute femme ayant un comportement allant à l’encontre de la rigidité de l’autorité morale de ces époques, l’Église Catholique Romaine.

Lire la suite
Loading