En 2006, le 10 mai est devenu la journée commémorative de l’abolition de l’esclavage en métropole française.

Or pourquoi « commémorer l’abolition d’un crime précis (l’esclavage atlantique) alors que le principe colonial plus général qui lui a donné sa forme historique spécifique perdure ? » Nous vous laissons à ce sujet avec l’article de João Gabriell.