Si vous avez un petit budget mais du temps devant vous, les cadeaux fait maison peuvent être une bonne idée pour les fêtes de fin d’année.

Dans cet article, nous allons nous concentrer sur des cadeaux réalisables par des débutant·es au tricot, avec le minimum de matériel possible. L’idée n’est pas de vous faire investir dans des dizaines d’aiguilles et des laines de luxe et de partir sur des patrons très complexes ; au contraire, nous voulons prouver qu’il est tout à fait possible de réaliser des cadeaux très chouettes pour quelques euros.

Le matériel

Pour tricoter, il vous faudra a minima des aiguilles et de la laine. Il en existe de plein de tailles différentes ; des plus fines, généralement utilisées pour faire de la dentelle, aux plus épaisses qui se tricotent avec des aiguilles qui ressemblent plus à des pieux qu’autre chose.

Buffy

Pour débuter, je conseille de rester dans les tailles moyennes : il est un peu plus difficile de tricoter de la laine très fine et vous aurez l’impression que votre ouvrage n’avance pas, ce qui peut être démoralisant ; et la laine trop grosse permet moins de possibilités au niveau des patrons et peut vite peser lourd (les courbatures de tricot sont malheureusement des choses bien réelles !).

Il existe plein de marques qui vendent des fils, qui ne sont d’ailleurs pas nécessairement en laine. Il est tout à fait possible de tricoter en étant végane, il suffit d’utiliser des fils en coton, en bambou, en lyocell (fibre de bois), en acrylique… il existe de plus en plus de fils synthétiques ou d’origine végétales.

Ayant eu quelques mauvaises surprises sur des commandes par Internet de fils de marques que je ne connaissais pas, je vous recommande dans un premier temps d’acheter au maximum des fils en boutique, pour pouvoir jauger leur épaisseur, s’ils grattent, s’ils se dédoublent (ça peut rapidement être l’horreur à tricoter, surtout quand on débute).

Personnellement, j’achète la majeure partie de ma laine chez Phildar, qui est un bon compromis qualité-prix, notamment leur laine Charly, 100 % acrylique et donc végane, qui est parfaite pour les écharpes / châles / pull pas trop chauds. J’ai écrit en début d’année un bilan de mes 6 premiers mois de tricot sur mon blog perso, dans lequel je détaille un peu plus ces aspects, si vous voulez creuser un peu, notamment sur le choix des aiguilles.

Dans tous les cas, le choix de la laine et des tailles d’aiguilles dépendra du projet : fiez-vous au patron, et faites des échantillons pour vérifier le rendu.

Le type de projet

En tricot, on peut diviser les projets en 3 grands groupes : les vêtements, les accessoires et la décoration. Si vous débutez ou que vous voulez garder la surprise, je vous déconseille de tenter un vêtement, car il est difficile dans ce cas de s’assurer qu’on tricote bien la bonne taille.

Heureusement, il reste plein de possibilités, que ce soit des accessoires – écharpes, châles, bonnets, gants, mitaines, etc. – ou de la décoration – sous-bocks, manchons de tasse, housses de coussins, couvertures, peluches, etc. Ils ont l’avantage d’être la plupart du temps plus petits et plus rapides à tricoter que des vêtements, et la précision des mesures n’a que peu d’importance.

Phoebe

Attention si vous comptez tricoter pour un·e bébé, il ne faut pas utiliser n’importe quelle laine (sans lanoline pour qu’elle ne gratte pas, et la moins pelucheuse possible, vu que les bébés mettent tout à la bouche et risqueraient d’avaler des poils) ; et il faut faire particulièrement attention à la fixation des boutons et autres éléments ajoutés pour éviter tout risque d’étranglement. Globalement, pour un bébé, je ne me lancerai pas sans patron ou indications, là où j’ai une forte tendance au yolo pour le reste de mes projets !

Les idées et les patrons

Après cette longue introduction, il est temps d’entrer dans le vif du sujet !

Le châle pour débutant·es

C’est LE projet parfait pour débuter : il est tout en point mousse et il n’y a pas besoin d’avoir le nez dans le patron en permanence, donc on peut tricoter devant un film ou une série. Il avance très vite au départ, puisque les rangs sont courts, ce qui est assez motivant ; en revanche, je ne vous cache pas que les derniers rangs peuvent être très long si vous faites un grand modèle.

Vous pouvez le tricoter avec la laine que vous voulez. Si vous utilisez des aiguilles de la même taille que la laine, vous aurez un résultat assez compact et si vous en utilisez des plus grandes, les mailles seront plus lâches, plus « aérées ». J’en ai tricoté plusieurs, avec de la laine Charly (n°4), tricotée en n°7, et ça m’a demandé 4 pelotes par châle, soit 7 € environ.

  • Monter 3 mailles
  • 1er rang : Tricoter les 3 mailles
  • 2e rang et tous les suivants : Tricoter toutes les mailles sauf la dernière, faire une augmentation, tricoter la dernière maille.
  • Quand le châle est assez grand à votre goût, rabattre les mailles.

Une fois ce châle de base maîtrisé, vous pouvez tenter de le tricoter en plusieurs couleurs, ou de faire des jours à certains endroits. Vous pouvez également le tricoter avec plusieurs fils, par exemple un fil « classique » épais et un fil plus fin métallisé, pour un rendu plus original.

Vous avez un doute sur un point ou vous ne vous souvenez plus comment on monte des mailles ? YouTube regorge de tutos en vidéo, principalement en anglais mais aussi en français. N’hésitez pas à en regarder plusieurs, parfois un autre angle de caméra ou une main placée différemment permet de comprendre !

L’écharpe Harry Potter

Autre projet fétiche des débutant·es, parfait si vous avez des ami·es Potterhead, l’écharpe d’une des maisons de Poudlard. Il existe plein de patrons ; personnellement j’avais improvisé à partir de mesures prises par Laura sur son écharpe Serpentard :

Il y a 10 x 2 bandes
Largeur de l’écharpe : 21 cm
Hauteur d’une bande : 1,5 cm
Distance entre 2 bandes appartenant au même groupe : 2,5 cm
Distance entre 2 groupes de 2 bandes : 10 cm

Si vous la tricotez en laine n°4 avec des aiguilles n°4, vous pouvez suivre ces instructions à la lettre, sinon il faudra adapter à votre laine et votre taille d’aiguilles :

L’écharpe se tricote en jersey (un rang à l’endroit, un rang à l’envers), sauf indication contraire.

  1. Monter 40 mailles avec votre couleur principale
  2. Tricoter 10 rangs de côtes 2/2 (2 mailles à l’endroit, 2 mailles à l’envers)
  3. À partir d’ici, tricoter en jersey. Tricoter 40 rangs avec votre couleur principale
  4. Tricoter 6 rangs avec votre couleur secondaire pour faire la première bande
  5. Tricoter 10 rangs avec votre couleur principale
  6. Tricoter 6 rangs avec votre couleur secondaire pour faire la deuxième bande
  7. Répéter les étapes 3 à 6 jusqu’à avoir 10 groupes de 2 bandes.
  8. Tricoter 40 rangs avec votre couleur principale
  9. Tricoter 10 rangs de côtes 2/2 avec votre couleur principale
  10. Rabattre les mailles.

Félicitations, vous avez terminé votre écharpe Poudlard !

Hermione

Des bonnets à ne plus savoir où donner de la tête

Le bonnet a l’avantage d’être tout petit et potentiellement rapide à tricoter, mais pour certains modèles il faut connaître le tour de tête de la personne à qui vous l’offrez.

Voici une petite sélection de patrons gratuits, pour des modèles assez différents. Ils sont en anglais car, comme dans beaucoup de domaines, c’est la langue dans laquelle on trouve le plus d’infos. Si vous n’êtes pas à l’aise avec l’anglais, vous pouvez utiliser une grille de vocabulaire de tricot français-anglais pour chercher des tutoriels ou explications en français pour les points utilisés dans vos patrons en anglais.

Je vous recommande chaudement de visiter le site Ravelry, qui est une grosse communauté de tricoteureuses et crocheteureuses sur laquelle on peut trouver des tonnes de patrons, dont une grosse partie de patrons gratuits.

Pour ne rien gâcher, fin juin, Ravelry a annoncé qu’iels interdisent tout soutien à Trump et à son administration sur leur site : « We cannot provide a space that is inclusive of all and also allow support for open white supremacy. Support of the Trump administration is undeniably support for white supremacy. » (« Nous ne pouvons pas fournir un espace qui soit ouvert à tou·tes et autoriser le soutien au suprémacisme blanc. Un soutien de l’administration Trump est indéniablement un soutien au suprémacisme blanc. »)

Les accessoires

Une paire de leg warmers pour votre cousine qui fait de la danse ou la version dinosaure pour sa petite soeur qui veut jouer au dragon ; un sac de courses pour votre frangin qui se met au zéro déchet ; un sachet à dés pour votre amoureuxe fan de JDR ; une cape de Wonder woman pour votre meilleur·e pote ou un étui pour le tarot de votre maman, il y a forcément un accessoire qui peut convenir à vos proches !

Vous voulez encore d’autres idées ? Hold my yarn… Un sac à dés qui s’ouvre bien à plat pour jouer, un porte-gourde, des dessous de verre, des mugs warmers, des petits cônes de lavande, des marque-pages, une couronne, un Tardis pour ranger sa liseuse… Il y en a pour tous les goûts !

Si vous avez peur de vous lancer, n’hésitez pas à écumer YouTube, Ravelry, Instagram et la blogosphère francophone, il y a une énorme communauté de tricoteureuses en ligne.

Les points de base viennent assez vite, vous aurez rapidement envie de tenter des torsades, des points ajourés et du jacquard, et avant de vous en rendre compte, vous sortirez votre ouvrage du moment dans le bus tous les matins !

Hilda