Gisèle Halimi est une avocate et femme politique franco-tunisienne. Elle a fait partie de la liste des signataires du Manifeste des 343 (pétition pour la légalisation de l’IVG), et a assuré la défense des victimes lors du procès de Bobigny, en 1972. Ce procès, dont le retentissement dans les médias lui a permis de faire une tribune contre la loi de 1920, contribuera à l’évolution vers la loi Veil sur l’interruption volontaire de grossesse. Gisèle Halimi a également fondé, aux côtés, entre autres, de Simone de Beauvoir, le mouvement féministe « Choisir la cause des femmes » pour la dépénalisation de l’avortement.