Partisane de l’indépendance, lors de la Guerre d’indépendance du Mexique, elle convainquit son mari d’accueillir des réunions littéraires dans leur maison, qui devint ensuite un haut lieu du complot révolutionnaire.