C’est à la suite de la contraction de la gonorrhée de son mari que Ogino Ginko, née en 1851, décida d’étudier la médecine. En effet, elle trouvait gênant d’avoir dû consulter un médecin homme. Elle devint la première femme médecin du Japon et commença à exercer en 1885.