Poétesse britannique, Renée Vivien fut surnommée « Sapho 1900 ». Elle eut une relation avec une des dernières salonnières parisiennes, Nathalie Clifford Barney. Cependant, c’est sa relation avec la baronne Hélène de Zuylen qui fut la plus bénéfique pour ses créations littéraires. L’homosexualité étant à l’époque considérée comme une maladie mentale, de nombreux auteurs ont diffamé Renée Vivien, ce qui a participé à l’altération tragique de sa santé physique et mentale à la fin de sa vie.