Le désormais célèbre podcast Les Couilles sur la table, animé par la journaliste Victoire Tuaillon, décrypte tous les mois la (les) masculinité(s). Une version papier – qui ne sera pas une transcription des émissions mais un contenu original – est prévue : vous pouvez participer à son financement sur la plateforme Ulule.

Au micro de Victoire Tuaillon, des femmes et des hommes débunkent les mythes de la virilité et nous offrent un regard sur le monde qui nous entoure au prisme du genre. Tout peut et doit être sujet à discussion : les représentations, l’organisation matérielle de la ville, le monde de l’entreprise, les violences domestiques, être un homme en milieu rural défavorisé… Nous sommes le résultat d’une construction sociale qu’il convient de questionner. Deux fois par mois, le podcast produit par Binge audio nous offre un autre discours que celui de Zemmour & cie sur la supposée crise de la masculinité. Podcast garanti d’utilité publique, à mettre dans toutes les oreilles !

image1

Qu’est-ce que ça veut dire d’être un homme aujourd’hui ? Comment fabrique-t-on les petits garçons ? Pourquoi et comment les villes sont-elles faites pour les hommes ? La masculinité est-elle vraiment en crise ? Qui sont les conjoints violents ? Qu’est-ce que la pornographie nous apprend sur la masculinité ? Comment la domination masculine affecte aussi les hommes ? Comment fonctionnent les boys’ clubs ? Comment être un homme allié des féministes ?
(Citation tirée de la page Ulule.)

Après presque 2 ans d’existence, la créatrice des Couilles sur la table nous propose un livre adapté de ce podcast, de son expérience et de ses lectures sur les masculinités. Vous pouvez soutenir le projet sur Ulule en permettant son financement. Sortie prévue en octobre 2019 : ce livre sera le parfait cadeau à offrir à son oncle un peu lourdeau aux repas de famille ou à son petit frère ado en pleine construction. Car il est temps d’offrir un autre discours sur les masculinités.

Pour soutenir, c’est sur Ulule que ça se passe jusqu’au 10 juillet 2019. (Après, il sera trop tard !)