Partir en livre est une fête du livre pour la jeunesse, apparue durant l’été 2015. Pour cette troisième édition, les organisateurices ont mis les bouchées triples en ouvrant pour la seconde fois un parc d’attractions littéraires, place de la Pointe, à Pantin (région parisienne).

Ce parc d’attractions se veut accessible à tou·te·s à partir de trois ans. Vous pourrez y trouver des ateliers créatifs (avec des collages, des pliages, des tampons créés pour l’occasion, etc.) mais également un espace bibliothèque, avec des ouvrages centrés sur la nature, ainsi que des espaces de détente où vous pourrez écouter des livres audio. L’entrée est gratuite.

Je vous invite à jeter un œil à la bande-annonce de l’événement, sous-titrée en français :

Si vous habitez en région bordelaise, sachez que se tiendra les 27 et 28 juillet dans la librairie Mollat « Lire en bande organisée », deux journées centrées sur les adolescent·e·s de 13 à 18 ans. Vous y trouverez des masterclass de vidéastes booktube, comme Lemon June, mais également un escape-book, la présence d’auteurices de fantasy et de science-fiction, ou encore des quiz sur la culture manga et un concours de cosplay.

20170629_091302

Les départements d’Outre-Mer ne seront pas en reste, puisque sur les trois mille et quelques événements prévus durant ces douze jours, des rencontres avec des auteurices et illustrateurices et divers ateliers se tiendront en Nouvelle-Calédonie, à Mayotte et sur l’île de la Réunion. Je vous invite à consulter le site officiel de l’événement pour en savoir plus.

Cette année, pour la toute première fois, Partir en livre s’est fait épauler par des soutiens financiers tels que McDonald’s France, permettant aux organisateurices de distribuer à des centaines d’enfants des carnets de Chèque Lire, à savoir des chèques-cadeaux utilisables pour acheter des romans, bandes dessinées, mangas, etc. Le but ici est d’encourager des enfants n’ayant pas forcément l’opportunité familiale, sociale et/ou économique de lire à découvrir la littérature de manière ludique, puisque les chéquiers seront distribués dans le cadre des activités du festival.

20170629_093102

Si vous n’avez pas la possibilité de vous déplacer, sachez qu’un bon nombre d’animations seront numériques et accessibles en ligne.

Reste désormais à voir si le résultat sera à la hauteur des attentes suscitées par un programme pareil. Le but assumé de l’événement est de rendre accessible le goût de la lecture et la littérature à tou·te·s, où qu’iels habitent et quels que soient les revenus de chacun·e. La plupart des événements ont ainsi lieu dans des grandes villes, accessibles en transports en commun, et sont gratuits. N’hésitez pas à consulter le programme !