Athlète sud-africaine, elle est double championne olympique et triple championne du monde en 800 mètres. En 2009, l’IAAF, trouvant ses résultats trop bons et son apparence « trop masculine », décide de la soumettre à des « tests de féminité ». Intersexuée, elle n’est à nouveau autorisée à concourir qu’à la condition d’un contrôle de ses taux de testostérone.