Après mon article sur la cup, j’ai reçu de nombreux commentaires de personnes souffrant notamment de vaginisme, ou à qui la cup ne convenait simplement pas. J’ai donc décidé de tester une solution non invasive, les Thinx Panties, des “culottes de règles” censées libérer des contraintes liées à cette période. J’en avais beaucoup entendu parler et c’était l’occasion rêvée d’essayer, alors j’ai pris mon courage à deux mains et les ai contacté·e·s pour demander un partenariat le temps d’un article, les culottes que j’ai testées m’ont donc été offertes.

Règles J – ?? : En visitant le site, j’ai été ravie de voir que la marque est féministe et intersectionnelle ; il y a même des caleçons de règles ! En revanche, le prix est un gros obstacle, car chaque culotte coûte entre 20$ et 40$ (entre 18 € et 36 €). J’ai décidé d’en prendre deux, le modèle “hiphugger” pour les flux plus abondants et le modèle “cheeky” pour la nuit et les jours légers, pour voir si on peut effectuer un roulement entre deux culottes seulement sur toute la durée des règles en les lavant, bien sûr. J’espère que ça vaut le coup (et le coût).

Règles J – 4 : J’ai reçu les fameuses culottes, et je les ai essayées. Pour l’instant rien à signaler, elles sont très confortables et le S correspond bien à mon 36. Et elles sont assez sexy.

Mes seins me tuent et j’ai la dalle ; mes règles approchent et j’ai hâte d’y être.

culottes de règles

Dessins de Judith Krief

Règles J = 1 : Première (demie) nuit avec cheeky, et j’en suis pour l’instant ravie. La culotte a tenu jusqu’à ce que j’aille à la douche. Je l’ai lavée à la main et mise à sécher. Par contre, je ne comprends pas le problème qu’avaient celleux qui disaient que l’eau ne devenait pas rouge pendant le lavage, car elle l’est. Je pense que si quelqu’un·e a un problème avec le sang, il vaudrait mieux la passer à la machine. Pour la journée, j’enfile hiphugger, qui est pensée pour les journées lourdes. Je vais beaucoup bouger aujourd’hui, donc on verra si elle tient sa promesse. Je prends ma cup au cas où.

Plus tard. J’ai porté la culotte pendant 9 h et, même s’il n’est pas arrivé d’incident majeur, j’ai eu pendant les dernières heures la désagréable sensation d’être mouillée. C’est peut-être dû à mon flux qui est très important, mais j’ai du mal à imaginer que des gens puissent passer des journées entières là-dedans.

Règles J = 2 : Très bonne nuit avec cheeky. Malheureusement hiphugger n’a pas eu le temps de sécher pendant la nuit, donc je ne vais pas pouvoir la remettre aujourd’hui. Je pense que pour effectuer un vrai roulement il faudrait avoir au moins trois culottes, mais cela représenterait beaucoup d’argent.

Règles J = 3 : Une autre bonne nuit avec cheeky, et j’ai passé ma dernière journée avec hiphugger. Mon flux se réduisant petit à petit, la culotte a mieux tenu et était plus confortable durant ma longue, longue journée. Je suis plus satisfaite qu’au début, mais je trouve quand même dommage qu’il faille attendre la fin de mes règles pour passer une journée tranquille.

Je n’ai pas tenu de journal pendant le reste de mes règles, car il n’y avait rien de nouveau à dire. Ça fait du bien de ne pas avoir à se préoccuper de changer de tampon/serviette ou d’avoir à vider sa cup, et de savoir que l’on ne risque rien. Je pense que ces culottes sont une bonne alternative pour celleux qui vivent mal leurs règles, chez qui par exemple elles déclenchent de la disphorie. 

Les Thinx Panties partent d’un super concept, mais vu le prix qui reste très élevé, j’aurais du mal à les conseiller.