Entre les faux conseils, les produits vendus comme miracles et les injonctions, il est parfois compliqué de savoir comment prendre soin de sa peau à tendance grasse et acnéique.

Il ne faut pas oublier, dans un premier temps, de connaître notre type de peau1,2. On peut avoir de l’acné mais la peau sèche, ou la peau grasse et aucun bouton. Et rappelons que ce qui fonctionne chez l’un·e n’est pas forcément adapté pour l’autre, et qu’il est donc important de tester pour trouver ce qui nous convient !

Dans cet article, vous trouverez des suggestions d’ingrédients cosmétiques à avoir dans votre placard et des propositions de recettes par type de soin. J’ai fait le choix de choisir en majorité des recettes simples à réaliser et ne comportant pas trop d’ingrédients, et de vous en présenter plusieurs pour que vous puissiez avoir le choix de celle(s) à réaliser selon vos compétences en cosmétiques maison, et les ingrédients que vous possédez peut-être déjà. Et avant de tambouiller quoi que ce soit, n’oubliez pas de prendre les précautions nécessaires, que je détaillais dans mon article sur les bases de la cosmétique maison.

Assécher une peau grasse : jamais !

On croit souvent qu’il faut assécher les peaux grasses. Je me souviens encore de mes longues années d’utilisation de gels lavants et eaux de soin dit·es « pour peaux jeunes », destiné·es à assécher ma peau, avec une bonne dose d’abrasif. Sur le moment j’avais une sensation de peau propre et douce, mais en fin de compte les problèmes n’étaient pas résolus et à l’heure du déjeuner ma peau suintait déjà.

Une peau est grasse parce qu’elle régule mal sa production de sébum. Or, ledit sébum est essentiel à sa bonne forme puisqu’il lui permet de constituer une barrière contre les agressions extérieures et de protéger l’hydratation de la peau. Une peau qui se sent agressée va surproduire du sébum et donc devenir grasse. Il ne faut donc pas supprimer le sébum, mais plutôt réapprendre à sa peau à le réguler.

Pour cela : éviter les produits asséchants, car ils vont agir sur l’hydratation de la peau. On aura une impression de peau douce, lisse et sèche pendant quelques temps, puisqu’en effet le surplus gras de sébum aura disparu, mais ces produits vont en réalité accentuer le déséquilibre : la peau perdra en hydratation, se sentira donc agressée et hop ! production de sébum accentuée.

C’est le même problème pour les gommages ; s’ils sont essentiels, en faire trop souvent ou de façon trop abrasive attaque la peau au lieu d’en prendre soin, elle va donc se défendre en produisant plus de sébum.

Pensez donc à bien hydrater votre peau, déjà de façon interne en buvant suffisamment d’eau, et ensuite au niveau des couches supérieures, grâce à vos cosmétiques.

Il est aussi nécessaire de la nourrir. On a tendance à penser qu’une peau grasse ne doit pas recevoir de soins comportant du « gras » car cela va empirer le problème : faux ! Une peau grasse a aussi besoin d’être nourrie. il faut cependant faire attention aux produits utilisés, notamment les huiles, et en privilégier certaines sur lesquelles je reviendrais juste après.

C’est en prenant réellement soin de votre peau qu’elle pourra se rééquilibrer.
 

Des ingrédients de cosmétique maison : huile, concombre, citron, aloe vera.

Des ingrédients de cosmétique maison : huile, concombre, citron, aloe vera.

Quelques ingrédients utiles pour les peaux grasses et acnéiques

Dans cet article, je vais vous présenter différentes recettes et soins, ayant pour beaucoup comme base une sélection d’ingrédients que voici.
Je ne présente ici que les propriétés utiles pour les peaux grasses et acnéiques, mais souvent, ces ingrédients pourront avoir d’autres utilités, notamment pour des soins capillaires, ce qui permet de grouper vos achats si vous ne pouvez / voulez pas remplir vos placards d’ingrédients. Vous pouvez trouver quelques pistes dans les articles « cosmétiques maison » précédemment publiés.

Les huiles végétales

Pour les peaux grasses et acnéiques, il est nécessaire d’utiliser des huiles non comédogènes comme celles de jojoba, de noisette ou de papaye par exemple. Une huile comédogène, comme son nom l’indique, est susceptible de provoquer l’apparition de comédons, donc de boutons, car elle obstrue les pores. Le plus simple est de vérifier l’indice de comédogénicité des huiles3,4, pour choisir celle qui vous conviendra. Vous pouvez aussi varier les huiles selon les soins et les périodes.
 

Flacons d’huiles essentielles

Flacons d’huiles essentielles.

 
Personnellement j’utilise l’huile de jojoba, que ma peau apprécie énormément, et périodiquement l’huile de nigelle (extraite du cumin noir), qui a des propriétés purificatrices, en plus de stimuler la régénération cellulaire. Celle-ci est à utiliser de préférence mélangée à une autre huile, et contient naturellement un certain pourcentage d’huile essentielle, attention donc aux personnes ne pouvant pas en utiliser.

Attention à l’huile de coco, très souvent présentée comme une solution miracle, mais qui est comédogène et ne convient donc pas à tout le monde, malgré ses propriétés antibactériennes intéressantes pour les peaux acnéiques et grasses.

Les produits hydratants

Le plus utilisé est le gel d’aloe vera, que vous pouvez trouver tout prêt en magasin bio, ou récolter vous-même (si votre aloe vera est dans un terreau bio depuis plus d’un an). Il est aussi possible de fabriquer du gel de lin ; cependant, celui-ci ne se conserve pas longtemps, même au réfrigérateur, et peut être plutôt compliqué à réaliser (notamment au niveau du filtrage). Vous pouvez cependant le conserver en petites quantités au congélateur pour l’utiliser ensuite selon vos besoins.

Les fruits et légumes sont aussi des produits très utiles :

  • le citron est astringent, tonifiant et rééquilibrant. Attention cependant, certaines peaux sont trop sensibles pour son utilisation, à utiliser avec modération. Tout comme le citron, l’orange est astringente, pleine de vitamines et d’antioxydants, ainsi que le pamplemousse. Petit rappel : ne jamais sortir au soleil juste après un soin avec des agrumes, ils sont photosensibilisants et peuvent donc entraîner l’apparition de taches brunes sur votre peau (cela vaut aussi concernant les huiles essentielles et hydrolats à base d’agrumes), à appliquer seulement le soir donc et bien laver son visage le lendemain matin ;
  • la tomate est aussi conseillée pour les peaux grasses, elle est antioxydante et purifiante ; légèrement abrasive, elle aide aussi à se débarrasser des peaux mortes. Elle peut néanmoins être trop agressive pour les peaux sensibles, prudence donc ;
  • on le voit souvent utilisé en cosmétique dans les séries télé : le concombre n’est pas qu’un mythe ! Il réhydrate votre peau, la purifie et l’apaise ;
  • les fruits rouges permettent à la peau de se reconstruire en aidant les cellules à se régénérer, vous pouvez les mixer par exemple avant de vous en servir comme base pour un masque ;
  • la pomme, pleine d’oligoélément, affine le grain de peau, est régénérante et antioxydante ;
  • la carotte, déjà réputée pour donner bonne mine, élimine les toxines et est régénérante, elle est donc aussi une alliée de choix !
Plein de fruits !

Plein de fruits !

 
De manière générale, les fruits et les légumes sont des ingrédients que votre peau appréciera, mixés et incorporés à vos masques. Ceux présentés ci-dessus sont des exemples, vous pouvez en utiliser plein d’autres : courge, melon, pêche, abricot, etc. N’hésitez pas à regarder les propriétés de ce que vous possédez dans votre cuisine.

Le miel est aussi un allié majeur. Il hydrate, désinfecte et purifie, permettant donc de rééquilibrer la peau et de l’apaiser. Le miel de thym est particulièrement conseillé contre l’acné, mais tous sont efficaces. Attention cependant à bien le choisir : préférez les miels fabriqués localement, et fuyez les « mélanges de miels issus de l’Union Européenne » (ou hors UE) qui sont basiquement du sucre sans propriété utile, à cause des procédés de fabrication.
Si vous êtes végane, vous pouvez utiliser du sirop d’agave pour le remplacer dans la plupart des préparations, il aidera à hydrater mais n’aura cependant pas les propriétés permettant de lutter contre l’acné.

Les poudres

L’argile est un produit purifiant bien connu. Attention cependant à choisir l’argile qui conviendra à votre peau5 ; souvent recommandée contre l’acné, l’argile verte peut être trop agressive, vous pouvez ainsi préférer la blanche ou la rose.
Le rhassoul est une argile minérale marocaine aux propriétés bien connues en cosmétique maison. Il permet de nettoyer, purifier, et protège le film hydrolipidique de la peau (le film protecteur qui recouvre votre épiderme).

Choisissez avec soin votre argile, en en prenant une sans colorant ni additif, et séchée naturellement au soleil. Vous pouvez l’acheter en pâte déjà conditionnée en tube mais l’argile sèche en poudre se conservera mieux et plus longtemps.

D’autres poudres qui ne sont pas des argiles seront aussi des alliées de choix :

  • le charbon végétal activé, purifiant et détoxifiant, il absorbe les impureté. Idéalement à mélanger à un peu d’argile ;
  • la poudre d’orange, astringente et tonifiante, est aussi un ajout intéressant dans vos mélanges ;
  • la poudre de guimauve aussi est toujours dans mon placard, car elle apaise la peau ;
  • vous pouvez aussi utiliser de la poudre de fénugrec, purifiante et tonifiante, ou celle de prêle, astringente ;
  • le thé vert, notamment le thé matcha, sera aussi un excellent allié, il permet d’aider la peau à réguler sa production de sébum et à resserrer les pores grâce à ses propriétés astringentes, et il est aussi apaisant ;
  • le guarana aura aussi cet effet astringent et purifiant ;
  • la spiruline, qui nourrit et reminéralise la peau ;
  • le curcuma, antioxydant, rééquilibrant, antibactérien et anti-inflammatoire, il permet de lutter efficacement contre l’acné et les inflammations de la peau. Attention cependant, le curcuma tâche, et peut laisser un visage « jauni » même après rinçage du masque. Préférez donc faire votre soin le soir ;
  • enfin, la poudre de neem est très recommandée dans les soins pour les peaux grasses ou à imperfections car elle élimine les toxines, purifie la peau, l’aide à s’assainir en régulant la production de sébum, et est astringente.

Les hydrolats

Les hydrolats sont des eaux de plantes, qui contiennent donc les propriétés des plantes desquelles ils sont issus. Il peuvent être utilisés dans des recettes, ou purs comme tonique visage par exemple.
Pour les peaux acnéiques et/ou grasses, voici une petite sélection (trouvables le plus souvent en magasin bio, ou sur des boutiques de cosmétique maison en ligne) :

  • l’hydrolat de citron ou de pamplemousse (photosensibilisants) et l’hydrolat d’hamamélis, astringents et purifiants ;
  • l’hydrolat de menthe verte resserre les pores ;
  • l’hydrolat d’eucalyptus, purifiant, rafraîchissant et stimulant ;
  • l’hydrolat de romarin à verbénone, purifiant et régulateur ;
  • l’hydrolat d’arbre à thé, purifiant ;
  • l’hydrolat de lavande, purifiant, astringent et apaisant ;
  • l’hydrolat de thym, purifiant et rééquilibrant.

Les huiles essentielles

Les effets des huiles essentielles ne sont plus à prouver, je vous en présente quelques-unes à ajouter à votre placard, concernant les peaux grasses et à imperfections. La plupart ont aussi d’autres propriétés donc n’hésitez pas à les recouper pour choisir celles qui vous seront le plus utiles. Vous pouvez aussi consulter notre article sur l’aromathérapie à ce sujet. Attention, toutes les huiles essentielles ne peuvent pas s’utiliser pures et certains doivent être diluées au préalable dans une huile végétale avant une application locale. Si vous ajoutez quelques gouttes d’une huile essentielle dans un masque sans la diluer dans une huile végétale, cela revient au même que l’appliquer pure car elles ne sont pas solubles dans autre chose, attention donc avant de les manipuler. Rappel aussi que la plupart sont contre indiquées pour les personnes enceintes, les enfants et peuvent être dangereuses pour les animaux. Avant toute utilisation, vous pouvez consulter les fiches techniques de chaque huile essentielle sur Aromazone par exemple, ou sur Compagnie des Sens, qui publient des guides d’utilisation pour chacune.

  • L’huile essentielle d’arbre à thé, la plus conseillée pour les peaux acnéiques, peut notamment s’utiliser pure de façon locale sur les imperfections, en appliquant par exemple une goutte sur un bouton, ou diluée ;
  • l’huile essentielle de citron, purifiante, antioxydante, tonique cutané et antiseptique, à utiliser uniquement diluée. Photosensibilisante sauf si la mention « sans furocoumarines » est indiquée ;
  • l’huile essentielle de géranium bourbon, astringente et purifiante, à utiliser diluée ;
  • l’huile essentielle de palmarosa, purifiante, peut s’utiliser pure de façon locale sur les imperfections notamment, ou diluée ;
  • l’huile essentielle de patchouli, lutte contre les imperfections, régénérante, à utiliser diluée ou pure ;
  • l’huile essentielle de lavande fine, purifiante et régénérante, peut être utilisée pure ou diluée ;
  • l’huile essentielle de romarin à verbénone, purifiante et réparatrice, à utiliser pure ou diluée.

Les actifs

Vous pouvez ajouter à vos préparations des actifs cosmétiques, qui renforceront vos soins. L’acide salicylique par exemple (extrait de l’écorce de saule noir), est purifiant et permet de lutter contre les imperfections, notamment les points noirs. Le zinc est aussi régulièrement utilisé dans les préparations cosmétiques du commerce pour ses propriétés antibactériennes et matifiantes ; pour vos préparations, vous pouvez par exemple utiliser l’Algo’Zinc d’Aroma-Zone. La boutique propose aussi un actif séborégulateur et purifiant appelé Bacti-Pur.

Pour régénérer votre peau et l’apaiser, l’allantoïne sera la bienvenue. Elle permettra aussi d’aider à la cicatrisation. Attention cependant pour les personnes véganes, l’allantoïne peut être organique ou végétale, mais dans l’industrie cosmétique, elle provient souvent de gastéropodes, vérifiez donc bien la provenance.

N’oubliez pas aussi les actifs hydratants, comme l’urée qui est souvent recommandée car elle permet à la peau de retrouver sa souplesse et sa douceur.

Dans tous les cas, explorez bien les différentes boutiques à la recherche du ou des actif(s) qui vous conviendront ; cette liste n’est pas exhaustive, il en existe des dizaines d’autres, et faites bien attention aux dosages à respecter !

Trouver une routine adaptée

Il est important de prendre soin quotidiennement de votre peau, et si possible matin et soir. La régularité est essentielle dans les soins, c’est ça qui donnera de véritables résultats. Mieux vaut s’imposer une routine simple que l’on tiendra longtemps, qu’une plus approfondie mais complexe qu’on ne tiendra que quelques jours. Le nombre d’étapes que je présente ici peut faire peur, mais en réalité cela ne prend pas très longtemps à faire !

Si vous n’avez pas la motivation ou la possibilité d’utiliser des produits de cosmétique maison (fabriquer ses propres produits demande du temps et de l’énergie), vous pouvez utiliser des soins tous prêts du commerce, pensez cependant à en vérifier la composition. Si vous ne savez pas vous repérer à ce niveau-là, n’hésitez pas à utiliser le site La vérité sur les cosmétiques, qui vous permet de faire une recherche INCI, et donc de vérifier tous les ingrédients présents dans le produit.
Des boutiques proposent aussi des bases toutes prêtes, que vous pouvez adapter et qui vous évitent de fabriquer le produit de A à Z (bases de gel nettoyant, de crèmes, de savon, etc.).

Concernant votre routine de soin, il est important de respecter deux étapes essentielles : nettoyer la peau, puis en prendre soin, et cela matin et soir.

Voici quelques pistes de routines, pas à pas.

Le démaquillage

Première étape pour les personnes qui portent du maquillage, enlever toute trace de celui-ci ! Pour cela, vous pouvez utiliser tout simplement une huile ou un beurre végétal·e, applicable directement sur la peau. Personnellement je masse les zones maquillées directement avec mes doigts, avant d’essuyer le surplus d’huile avec une lingette lavable (que vous pouvez fabriquez en suivant notre tuto ici), mais à chacun·e sa technique ! On peut verser de l’huile directement sur un coton lavable par exemple. Attention à ne pas utiliser des huiles sèches et trop pénétrantes comme celle de jojoba, car les impuretés seront stockées par votre peau. Et veillez bien à enlever toute trace d’huile à l’étape suivante, le nettoyage, pour éviter que les pores soient obstruées et que des comédons apparaissent. Pour vous démaquiller, vous pouvez utiliser des huiles comme la coco, l’amande douce, ou l’abricot par exemple, à condition de bien nettoyer ensuite.
Si vous ne voulez pas utiliser une huile pure, vous pouvez la mélanger avec un hydrolat (ou de l’eau minérale si vous n’en avez pas), moitié de l’un, moitié de l’autre, pour faire un démaquillant biphasé (à secouez avant chaque utilisation). Cette préparation est à conserver au réfrigérateur, et pourra être utilisée pendant plusieurs semaines. Pour étendre sa durée de conservation à plusieurs mois, il faut rajouter du cosgard (conservateur pour les phases aqueuses, qui doit être intégré à hauteur de 6% du poids total de votre préparation). En général, les huiles n’ont pas besoin qu’on ajoute un conservateur spécifique, en dehors de certaines huiles très fragiles, pour lesquelles vous pouvez rajouter de la vitamine E.

 

Le nettoyage

 

Chat·te lavant le visage d’un·e autre. Source : Reddit.

Chat·te lavant le visage d’un·e autre. Source : Reddit

 
Si vous ne vous maquillez pas, il est quand même préférable de nettoyer d’abord votre visage avec une huile ou un démaquillant, avant d’utiliser un produit nettoyant. Ce double nettoyage permet de mieux enlever les impuretés. C’est une technique de layering ou « millefeuille ».

Pour les peaux grasses et à imperfections, il est préférable d’utiliser un produit doux, qui ne va pas agresser la peau.

Vous pouvez par exemple utiliser un soin nettoyant au rhassoul, qui est une poudre magique pour le soin de la peau. Le rhassoul est une argile qui, combinée à un peu d’eau, permet de former une pâte nettoyante pour la peau et les cheveux. Elle aide à préserver le film hydrolipidique qui protège votre corps. Vous pouvez préparer votre pâte sur le moment ou en concocter une à l’avance. J’utilise personnellement cette recette-là, mais sans utilisation quotidienne car le rhassoul opère un léger gommage sur la peau.

Sinon, vous pouvez fabriquer un gel lavant doux à partir d’une base lavante préexistante, ou tout formuler de A à Z. Vous trouverez facilement des recettes à base d’hydrolats et de mousse de babassu par exemple, un tensioactif issu de l’huile de babassu, qui permet de faire mousser la préparation.

N’hésitez pas aussi à vous tourner aussi vers la fabrication de savons ; pour les peaux grasses et acnéiques, vous pouvez par exemple utiliser dans vos préparations des argiles, du charbon et des huiles essentielles. Cependant, le savon, même saponifié à froid, peut se révéler trop agressif pour certaines peaux. Pour les personnes qui ne souhaitent pas entrer dans la fabrication de savon, vous pouvez utiliser un savon d’Alep, attention cependant car il peut être trop asséchant pour certaines peaux. Je ne l’utilise personnellement que par périodes, et uniquement composé à 40 % d’huile (certains ne le sont qu’à 5 % ou 15 % par exemple). Certains savons d’Alep contiennent notamment de l’huile de nigelle, conseillée pour les peaux grasses et acnéiques.

Pour les peaux très sensibles, vous pouvez préférer les soins nettoyants sous forme de mousse qui seront plus doux. Et n’hésitez pas à utiliser une éponge de Konjac qui aidera à éliminer les dernières impuretés.
 

Main tenant une éponge de Konjac. Crédits photo : AGRONAUTI.

Main tenant une éponge de Konjac. Crédits photo : AGRONAUTI.

Quelques recettes :

La lotion

Après avoir fait ce double nettoyage de la peau, il faut encore éliminer les impuretés présentes dans l’eau, comme le calcaire. Pour cela, il suffit d’appliquer un hydrolat sur votre peau (comme celui d’arbre à thé par exemple), directement en pulvérisation, ou en utilisant une lingette démaquillante. Vous pouvez aussi utiliser un tonique si vous le souhaitez. On vous conseillera parfois d’appliquer comme tonique du vinaigre de cidre. Celui-ci lutte en effet efficacement contre les imperfections, mais il reste assez agressif pour la peau, à voir donc comment la votre réagit, ce n’est pas à conseiller à tout le monde.

Quelques recettes :

Le soin

Après avoir démaquillé votre peau, puis l’avoir nettoyée, celle-ci sera prête à recevoir un soin. Pour aller au plus simple, vous pouvez utiliser un oléogel (c’est-à-dire un mélange d’huile et de gel hydratant). Celui-ci peut être fabriqué en amont et conservé au frigo, ou sur le moment en quelques secondes : il suffit de déposer une goutte d’huile dans le creux de votre main, d’ajouter un peu de gel d’aloe vera ou de lin, et de mélanger le tout avec votre doigt. Si vous voulez le conserver, il est nécessaire d’utiliser un récipient stérilisé, et de stériliser aussi tous vos instruments de préparation (les précautions à prendre sont rappelées dans mon article sur les bases de la cosmétique maison) et d’ajouter un conservateur à votre préparation, comme le Cosgard. Il faut aussi faire attention à l’aloe vera qui est un gel facilement contaminable, à ne pas toucher directement sans ustensile stérilisé.
Vous pouvez ajouter dans votre oléogel minute une goutte de l’huile essentielle de votre choix. Dans ceux que vous conserverez et dont les proportions seront calculées plus préciséments, vous pourrez aussi incorporer des actifs (selon les recommandations de quantités présentes dans les fiches techniques des produits).

Pour votre soin, vous pouvez aussi adopter une technique de layering, en appliquant d’abord un soin hydratant, comme le gel d’aloe vera, puis un sérum nourrissant6, composé d’huiles végétales et possiblement d’actifs (vous en trouverez quelques recettes ci-dessous).

Quelques recettes :

Soins de traitement local

Il est possible qu’en plus de votre routine, vous ayez besoin de traiter plus localement ou plus spécifiquement un problème. Pour les boutons, vous pouvez appliquer une goutte d’huile essentielle d’arbre à thé directement sur le comédon, à l’aide d’un coton-tige. Vous pouvez sinon vous munir de quelques produits tambouillés pour être paré·es ! Appliquez seulement ces produits de façon locale et quand cela est nécessaire ; trop traiter votre peau, si ce n’est pas nécessaire, risque de la déséquilibrer de nouveau.

Quelques recettes :

Des soins réguliers à faire en plus de votre routine quotidienne

Les bains de vapeurs

Avant de faire un masque, ou un gommage, il est préférable de faire un bain de vapeur. Celui-ci ouvrira vos pores, ce qui va libérer les toxines et les impuretés.
Pour cela, faites bouillir de l’eau, que vous placerez ensuite dans un récipient, avec si vous le souhaitez une goutte d’huile essentielle comme l’arbre à thé ou le thym. Placez votre visage au-dessus de l’eau chaude, avec une serviette par dessus pour que la vapeur reste concentrée autour de votre visage. Fermez les yeux et restez ainsi au moins 10 minutes (20 maximum pour les peaux les moins sensibles).
Une fois le bain de vapeur terminé, essuyez délicatement votre visage avec une serviette propre, et appliquez votre soin.

Les gommages et exfoliants

Pour prendre soin de votre peau, il faut aussi éliminer les cellules mortes. Pour cela, faites régulièrement des gommages doux – une fois par semaine est un bon rythme. Le rythme est à adapter selon votre peau, mais attention à ne pas en faire trop, au risque de sensibiliser et d’agresser votre peau, et d’avoir un résultat inverse à celui souhaité.
Pour réaliser un gommage, pas besoin d’un produit complexe et onéreux, vous pouvez le cuisiner vous-même ! Et il est mieux d’éviter la plupart des gommages du commerce, notamment ceux estampillés contre l’acnée, qui sont souvent très agressifs, et pour certains contiennent des microbilles en plastique très polluantes pour la nature, donc vérifiez bien la composition et regardez avec quoi la peau sera exfoliée.

L’ingrédient essentiel ici est donc l’exfoliant, qui ne doit pas être trop agressif, évitez donc le sucre et le sel par exemple, pour préférer de la noix de coco râpée, ou la poudre de rose ou d’amande.
Vous pouvez réaliser une recette de gommage très simple en mélangeant votre exfoliant avec de l’huile, ou rajouter si vous le souhaitez d’autres ingrédients, comme du jus de citron, du yaourt, du miel etc.
Appliquez le gommage sur une peau propre, avec des mains propres, en massant légèrement la peau du visage, et rincez-le à l’eau tiède, puis passez de l’eau froide sur votre peau pour refermer les pores.

Vous pouvez ensuite appliquer votre masque, ou votre soin hydratant et nourrissant.

Quelques recettes :

Les masques

Comme expliqué plus haut, l’argile permet de capturer les impuretés de votre peau, et donc de vous aider à l’assainir.
Vous pouvez la mélanger avec de l’eau, ou un hydrolat adapté. Si vous le souhaitez, faites un mélange moitié argile, moitié charbon. Laissez poser 10 minutes – pas plus longtemps, il ne faut surtout pas que l’argile ait le temps de sécher – et rincez à l’eau claire.
Appliquez ensuite un soin hydratant pour éviter que votre peau s’assèche.

Ces masques à l’argile permettent donc de nettoyer et purifier votre peau, à ne pas faire plus d’une fois par semaine pour ne pas agresser celle-ci.
 

Gif extrait du dessin animé Hey Arnold, Rhonda secoue une cuillère remplie d’une substance verte qu’elle et ses ami·es se sont étalé sur le visage.

Gif extrait du dessin animé Hey Arnold, Rhonda secoue une cuillère remplie d’une substance verte qu’elle et ses ami·es se sont étalé sur le visage.

 
Il est aussi important de lui faire bénéficier de masques hydratants, rééquilibrants et nourrissants.
Pour cela, utilisez des mélanges de poudres, d’actifs, de fruits, de légumes, d’huiles végétales, etc. N’hésitez pas à formuler vos propres recettes, en faisant attention aux proportions maximum indiquées sur les fiches techniques de vos produits. Vous pouvez par exemple former des pâtes avec des poudres de plantes et un hydrolat, avec un peu d’huile de jojoba et de miel, et vous en servir comme base.

Voici quelques recettes dont vous inspirer :

Masque rapide à la pomme

Prendre une pomme bio, la mixer sans l’éplucher (ni la manger avant), et la mélanger à une cuillère à café de miel, et une cuillère à café d’huile de jojoba.
Faire poser le masque pendant 10 à 15 minutes, puis rincer.

Masque au rhassoul

Mettre 3 cuillères à soupe de rhassoul dans un bol, verser un peu d’eau dessus et mélanger jusqu’à que cela forme une pâte pas trop liquide. Ajouter une cuillère à café d’huile de jojoba et une de miel.
Faire poser le masque pendant 10 minutes et rincer.

 

Peau-sitivitæ

Et si je vous ai présenté ici des soins permettant de réduire son acné, je tiens à rappeler que ce n’est en aucun cas pour vous inciter à la bannir à tout prix, mais plutôt pour vous proposer quelques conseils si vous en ressentez le besoin.
On voit de plus en plus de personnes affichant fièrement leurs peaux acnéiques sur les réseaux sociaux et cela fait du bien. Ce n’est pas parce que notre peau n’est pas lisse que nous sommes moins belleaux !

On se souvient notamment de Hailey Wait ou Bella Thorne qui avaient partagé ces photographies d’elles, avec un message d’acceptation de sa peau naturelle :
 

 

 
La photographe Ivannalys a aussi récemment partagé ce shooting photo qu’elle a réalisé avec une jeune femme à la peau acnéique :
 

https://twitter.com/felyscatus/status/962368427389325313
 
La photographe Sophie Harris Taylor développe aussi une série de photographies appelée Epidermis :
 

 

 
Il y a plusieurs années, la youtubeuse Em Ford avait subi un harcèlement après avoir posté des photographies d’elle non maquillée, elle avait suite à cela publié une vidéo sur sa chaîne, appelée You look disguting citant des commentaires reçu sous des photographies qu’elle a publié (attention la vidéo comporte des commentaires violents sur son physique).
 


 
Vous pouvez aussi retrouver plein de belles photographies avec le hashtag #skinpositivity sur les réseaux sociaux ! Attention cependant, on y retrouve aussi des photographies de cicatrices, notamment dues à de l’automutilation.
 

https://twitter.com/gothjoons/status/664599952287473665

On peut assumer son acné, ou non, vouloir s’en débarrasser, ou pas, cela ne change en rien la valeur de notre personne. Et si des solutions naturelles et homemade fonctionneront sur certain·es, cela ne sera pas forcément le cas sur d’autres. Les causes de l’acné sont multiples, n’hésitez donc pas à aller voir un·e dermatologue pour avoir un suivi complet et un traitement spécifique à votre peau. Il n’existe pas de solution miracle, seulement quelques pistes.
N’hésitez pas à nous partager aussi vos recettes favorites en commentaire !