Professeure d’études islamiques de l’université du Commonwealth de Virginie, Amina Walud est l’une des figures de proue du féminisme musulman. En 2005, elle dirigea la prière du vendredi (la salat) devant une assemblée mixte, contestant la tradition selon laquelle les imams devaient nécessairement être masculins. Elle publia un ouvrage démontrant que le Coran contient, entre autre, des principes sur l’égalité des genres.